Svetlyo, Gul-Nihan et Emrecan rencontrent Seydou du GAMS


Svetlyo, Gul-Nihan et Emrecan de l'Athénée Royal Yvonne Vieslet de Marchienne-au-Pont ont interviewé Seydou du GAMS.


Bonjour, je m’appelle Svetlyo. Et vous, comment vous appelez-vous ?

Bonjour, je m’appelle Seydou Niang.


Quel est l’objectif de ce stand ?

L’objectif de ce stand est de sensibiliser les personnes à la question de l’excision et à celle des violences faites aux femmes en les informant sur ce sujet et en répondant à leurs questions.


Quel est le projet de l’association ?

C’est une association qui milite pour la promotion des droits humains et qui lutte contre les violences de manière générale, mais spécialement contre celles faites aux femmes et en particulier l’excision. On mobilise les gens pour les sensibiliser à cette problématique, afin qu’ils soient au courant de l’existence de l’excision et qu’ils puissent comprendre les conséquences que cela peut entraîner chez une jeune fille qui en est victime. Notre objectif est aussi de déconstruire toutes les idées reçues autour de cette thématique.


Etes-vous gêné quand vous abordez ce sujet ?

Je ne suis jamais gêné quand j’utilise les mots «  vagin » ou « pénis », parce que je travaille dans ce domaine depuis 15 ans. Au début, ça me gênait un peu car ce ne sont pas des questions dont on a l’habitude de parler en public, mais il le faut parce que les organes dont on parle … c’est la même chose que le nez, les yeux, les oreilles ou les fesses ! Ce sont des organes comme tous les autres !




Bonjour, Je m’appelle Sarah, j’ai 11 ans, je suis venue à l’Expo Sciences parce que j’ai une passion pour la science et je suis venue avec mon école. Et vous comment vous appelez-vous ?

Bonjour, moi, je m’appelle Carolina.


Qu’êtes-vous venue représenter à « Expo Sciences » ?

Je travaille pour une association qui s’appelle GAMS Belgique, c’est le groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles féminines. C’est une association qui lutte contre l’excision et aussi contre d’autres formes de violences envers les femmes et les filles.