Arménie


Après avoir passé quelques mois en Belgique, un migrant venu d'Arménie a décidé de bénéficier du sytème de 'retour volontaire'. Avec un accompagnement de l'ONG Caritas International, il a été aidé et accompagné pendant plusieurs mois après son retour au pays afin de réussir sa réintégration au travail comme chauffeur de taxi. Aude, une étudiante française, l'a retrouvé dans sa famille à Erevan, la capitale de l'Arménie.



Le programme de retour volontaire s’adresse à tous les migrants, qu’ils soient demandeurs de protection internationale, demandeurs déboutés ou migrants sans permis de séjour. Le retour est organisé depuis la Belgique jusqu’au pays d'origine et comprend les frais de transport et une assistance pour le bon déroulement du voyage, le tout dans la tranquillité et la discrétion.

Le programme inclut également, en fonction de la situation du migrant, une prime de départ et un soutien à la réintégration dans le pays d'origine. Ce dernier peut être utilisé pour développer un micro-business, louer ou rénover une habitation, rembourser des frais médicaux, etc.